lundi 19 décembre 2016

Murmurer à l'oreille des femmes de Douglas Kennedy

Murmurer à l'oreille des femmes de Douglas Kennedy


Description de l'ouvrage




Murmurer à l'oreille des femmes de Douglas Kennedy

Ce sont des hommes ou des femmes comme les autres, aux vies apparemment bien réglées. Ils ont entre 7 et 60 ans. Ils sont douze dont la vie va basculer doucement ou brutalement dans l'inconnu. Douze histoires qui nous installent avec tendresse, amertume ou nostalgie au cœur d'une quête d'amour, de désirs et du sens de la vie. Illusion ou réalité, ils sont prêts ou non à prendre tous les risques, pour trouver l'amour. Et dévoilent ces histoires qu'on se raconte à longueur de temps et qui pourtant font encore et toujours tourner le monde. 


" Douglas Kennedy nous offre un concentré de ses obsessions : l'amour, l'esquive, la fuite avec, en toile de fond, la complexité des relations hommes-femmes. " Sylvie Metzelard – Marie France


Biographie : 

Nationalité : États-Unis 

Né(e) à : Manhattan, New-York (Etats-Unis) , le 01/01/1955

Il étudie à la Collegiate School (le plus vieux lycée de New York) et au Bowdoin College dans l’État du Maine, avant de partir un an au Trinity College de Dublin en 1974.
De retour à New York, il devient régisseur dans des théâtres de Broadway. En mars 1977, entre deux productions, il décide de partir à Dublin pour rendre visite à des amis.
À Dublin, il devient cofondateur d’une compagnie de théâtre. Il rejoint ensuite le National Theatre of Ireland en tant qu’administrateur de la branche expérimentale. 
Il y passe cinq années (1978-1983), pendant lesquelles il commence à écrire, la nuit. En 1980, il vend sa première pièce à la chaîne de radio britannique BBC Radio 4.
En 1983, il démissionne de son poste au National Theatre of Ireland pour se consacrer exclusivement à l’écriture. Pour survivre, il devient journaliste indépendant, notamment pour l’Irish Times où il tient une rubrique de 1984 à 1986.
En mars 1988, il déménage à Londres, au moment où son premier livre, un récit de voyage, est publié.
En 1994, paraît son premier roman, "Cul-de-sac". En 1997, il est porté à l’écran par Stephan Elliott, le réalisateur de "Priscilla, folle du désert".
Son deuxième roman, "L'Homme qui voulait vivre sa vie", connaît un succès international. Il est traduit en seize langues et fait partie de la liste des meilleures ventes.
Son troisième roman, "Les Désarrois de Ned Allen" est aussi un best seller et un succès critique, traduit en quatorze langues.
"La Poursuite du bonheur" marque un changement radical. Après trois romans que l’on pourrait décrire comme des thrillers psychologiques, il opte pour une histoire d’amour tragique. Il reçoit un excellent accueil critique.
Ont suivi "Une relation dangereuse" (Belfond, 2003) et "Au pays de Dieu" (Belfond, 2004).
Parfaitement francophone, divorcé et père de deux enfants, Douglas Kennedy vit entre Londres, Paris, Berlin et Wiscasset dans l’État du Maine où il a acheté une maison.




Visitez notre nouveau site dédié au partage des ebooks sur livressanscensures.com