lundi 12 décembre 2016

Je crois - Moi non plus de Frederic Beigbeder




Je crois - Moi non plus de Frederic Beigbeder 


Description de l'ouvrage




Je crois - Moi non plus de Frederic Beigbeder 

D'un côté : Frédéric Beigbeder, écrivain nihiliste, éditeur expérimental, critique impertinent, agitateur hédoniste, noctambule mécréant. De l'autre : Monseigneur Jean-Michel di Falco, évêque de Gap, ex-porte-parole des évêques de France, homme de Dieu et de terrain. Ils se connaissent depuis trente ans et ont accepté de s'affronter trois années durant pour ce livre. L'un ne croit pas en Dieu et encore moins en lui-même. L'autre aimerait le convaincre qu'il se fourvoie et qu'il peut le sauver. Dieu, la religion, la foi, les sacrements, la société, les mœurs, l'amour, la mort, le sexe : nombreux sont les sujets de controverse entre l'incroyant et l'homme d'Eglise. Ils dialoguent très librement sur ces questions éternelles. Ils se fâchent, se réconcilient, cherchent la vérité ou la fuient. Comment vivre dans un monde sans espoir ? Dieu est-il coupable ? Ces deux hommes que tout oppose ont réussi à se rencontrer. Ce fut déjà, en soi, un miracle.

Biographie :

Nationalité : France 

Né(e) à : Neuilly-sur-Seine , le 21/09/1965



Frédéric Beigbeder est un critique littéraire, éditeur et écrivain français. Le style d’écriture de Frédéric Beigbeder obéit aux codes du dandysme maniant l’humour et l’autodérision. 
En 1990, âgé de 24 ans, il publie son premier roman, "Mémoires d'un jeune homme dérangé". 
En 1994 paraît son deuxième roman, "Vacances dans le coma", puis en 1997 "L'amour dure trois ans", qui clôt la trilogie de Marc Marronnier. 
Suit un recueil de nouvelles chez Gallimard en 1999, "Nouvelles sous ecstasy". 
L'année suivante, Beigbeder est licencié pour faute grave de chez Young & Rubicam peu après la parution de son roman satirique "99 francs", qui épingle les travers de la publicité. Ce roman a été adapté au cinéma par Jan Kounen en 2007.
Frédéric Beigbeder anime les sections parallèles dans le Grand Journal de Cannes en 2008. Il y présente ses coups de cœur cinématographiques.
Frédéric Beigbeder fonde le Prix de Flore en 1994 et préside son jury depuis lors. Il créé également le Prix Sade en 2001 avec Lionel Aracil et siège dans le jury du Prix Décembre.
Il a obtenu en 2003 le prix Interallié pour "Windows on the World" et en 2009, le prix Renaudot pour son livre "Un roman français". 





Visitez notre nouveau site dédié au partage des ebooks sur livressanscensures.com